Vie naissante
Accueil > Avortement > J’ai avorté et on m’a dit que j’étais bannie par Dieu, est-ce vrai ? Est-ce vrai (...)

J’ai avorté et on m’a dit que j’étais bannie par Dieu, est-ce vrai ? Est-ce vrai que je n’ai plus le droit d’entrer dans une église ?

La réponse du Père Michel Aupetit

Personne n’est banni par Dieu ! La meilleure preuve est dans la Bible lorsque Dieu dit qu’il ne veut pas la mort du pécheur, mais sa conversion. Jésus, lui-même, accueille les pécheurs et va chez eux pour prendre son repas. Donc, son Église est, bien sûr, ouverte à tous : saints et pécheurs. D’ailleurs, pour entrer dans une église, il n’est besoin ni de montrer ses papiers ni de présenter un certificat de sainteté.

Ce qui est vrai, c’est que certains péchés, dont l’avortement, entrainent une coupure par rapport aux sacrements et en particulier l’Eucharistie, déclenchant une excommunication latae sentenciae, c’est-à-dire de manière automatique par le fait même de l’acte grave qui a été posé. Le chrétien a toujours sa place à l’église, mais il ne peut plus communier. Il s’est exclu lui-même de la communion par la gravité de son péché.

Pour retrouver la communion, il lui faut recevoir l’absolution dans le sacrement de réconciliation qui manifeste le pardon de Dieu et accomplir la pénitence réparatrice qui lui est demandée.

Des associations sont là pour vous guider et vous soutenir, rencontrez-les :

Laissez-vous aussi réconforter et éclairer dans la prière :

Cette réponse vous a-t-elle aidé ?

Envoyer un message

Mentions légales

“Tu as du prix à mes yeux, tu as de la valeur et je t’aime” Isaïe 43, 4